Les chainons de l’émergence des maladies virales chez l’homme, du passage zoonotique à la transmission interhumaine efficace : les exemples du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS) et de la maladie à virus Ebola - Institut Pasteur Access content directly
Journal Articles Bulletin de l'Académie Vétérinaire de France Year : 2020

Links leading to the emergence of viral diseases in humans, from zoonotic transfer to effective interhuman transmission: the examples of the severe acute respiratory syndrome (SARS) and Ebola virus disease

Les chainons de l’émergence des maladies virales chez l’homme, du passage zoonotique à la transmission interhumaine efficace : les exemples du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS) et de la maladie à virus Ebola

Abstract

The entire process of the complete passage of a virus from animals to humans requires five phases. The first one is the unique and short-lived initial zoonotic passage in humans of an animal virus. During the second stage, the animal virus passes more or less often in humans, but inter-human transmission is not possible; man is an epidemiological cul-de-sac. The initial passage to humans can be done directly from the source or by an intermediate animal species. The third phase is reached when, after passing through to humans, the virus undergoes a few cycles of human-to-human transmission that stop quickly. The fourth step is crossed when the chains of human-to-human transmission are extended. When the virus has fully adapted to humans and when its circulation in humans has become permanent and independent of its animal reservoir, the final stage is reached. Here we detail the cases of the emergence of the virus causing the severe acute respiratory syndrome (SARS) and that of the Ebola disease.
Le processus complet du passage d’un virus de l’animal à l’homme implique cinq étapes. La première est le passage zoonotique initial unique et sans lendemain chez l’homme d’un virus animal. Au cours de la deuxième étape, le virus animal passe plus ou moins souvent chez l’homme mais la transmission interhumaine n’est pas possible ; l’homme constitue un cul-de-sac épidémiologique. Le passage initial à l’homme peut se faire soit directement depuis la source soit par une espèce animale intermédiaire. La troisième phase est atteinte quand, après son passage chez l’homme, le virus fait l’objet de quelques cycles de transmission interhumaine qui cessent rapidement. La quatrième étape est franchie quand les chaînes de transmission interhumaine sont allongées. Lorsque le virus s’est complètement adapté à l’homme et quand sa circulation chez ce dernier est devenue permanente et indépendante de son réservoir animal, l’étape ultime est atteinte. Ici nous détaillons les cas de l’émergence du virus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et de celui de la maladie Ebola.
Fichier principal
Vignette du fichier
25_manuguerra.pdf (243.78 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution
Loading...

Dates and versions

pasteur-02917104 , version 1 (18-08-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Jean-Claude Manuguerra. Les chainons de l’émergence des maladies virales chez l’homme, du passage zoonotique à la transmission interhumaine efficace : les exemples du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS) et de la maladie à virus Ebola. Bulletin de l'Académie Vétérinaire de France, 2020, 173, ⟨10.4267/2042/70854⟩. ⟨pasteur-02917104⟩

Collections

PASTEUR BAVF
110 View
135 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More