Salmonella enterica serovar Typhi de sensibilité diminuée à la ciprofloxacine - Institut Pasteur Access content directly
Journal Articles Médecine et Maladies Infectieuses Year : 2010

A case of Salmonella enterica serovar typhi with decreased susceptibility to ciprofloxacin

Salmonella enterica serovar Typhi de sensibilité diminuée à la ciprofloxacine

Abstract

The use of fluoroquinolone (FQ) as first line therapy for typhoid fever should be reconsidered because of the emergence of Salmonella Typhi and Paratyphi A strains with decreased susceptibility to FQ, mainly from Asia. Relapse can occur when ciprofloxacin MIC is over 0.12 mg/l, as illustrated by our case report. Azithromycin can be used successfully for patients infected with reduced ciprofloxacin susceptibility isolates. Literature review led us to suggest a new therapeutic strategy for uncomplicated typhoid fever, the antibiotic was chosen according to nalidixic acid susceptibility and ciprofloxacin MIC of the strain. High-dose intravenous ceftriaxone (4 g per day) is always efficient in first line therapy. Depending on FQ susceptibility testing results, it is relayed by oral therapy with a FQ (ciprofloxacin 500 mg bid for 7 days) if the isolate has maintained susceptibility, or azithromycin (1 g first day and 500 mg per day, 7 days) if the isolate is resistant to nalidixic acid or has a ciprofloxacin MIC superior to 0.12 mg/l.
La place des fluoroquinolones (FQ) dans le traitement de première intention des fièvres typhoïdes (FT) doit être remise en question du fait de l’émergence de souches de Salmonella enterica serovar Typhi et Paratyphi A de sensibilité diminuée aux FQ en provenance d’Asie du sud-est. Des rechutes peuvent survenir quand la CMI de la ciprofloxacine est supérieure ou égale à 0,125 mg/l, comme l’illustre le cas clinique que nous rapportons. L’azithromycine a une efficacité démontrée sur les souches de sensibilité diminuée à la ciprofloxacine. À partir d’une revue de la littérature, nous proposons un nouveau schéma thérapeutique des FT non compliquées, où l’antibiothérapie est guidée par la sensibilité à l’acide nalidixique et la CMI de la ciprofloxacine de la souche. La ceftriaxone intraveineuse à forte dose (4 g/24 h) est toujours efficace en première intention ; elle est initiée dans l’attente des données de sensibilité de la souche. Un relais par voie orale est pris avec une FQ (ciprofloxacine 500 mg deux fois par jour, sept jours) en cas de sensibilité conservée, ou l’azithromycine (1 g le premier jour, puis 500 mg par jour, sept jours) en cas de résistance à l’acide nalidixique ou de CMI de la ciprofloxacine supérieure ou égale à 0,125 mg/l.
Fichier principal
Vignette du fichier
FTrevu20100210FXWwotrack.pdf (242.3 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

pasteur-01133825 , version 1 (12-03-2019)

Licence

Attribution

Identifiers

Cite

V Gaborieau, François-Xavier Weill, B Marchou. Salmonella enterica serovar Typhi de sensibilité diminuée à la ciprofloxacine. Médecine et Maladies Infectieuses, 2010, 40 (12), pp.691-5. ⟨10.1016/j.medmal.2010.06.009⟩. ⟨pasteur-01133825⟩

Collections

PASTEUR
75 View
559 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More